Comprendre les risques

Les risques, ce sont les ultraviolets, ils traversent l'atmosphère même par temps froid ou nuageux, ils sont plus nombreux entre 11 et 16 heures et à haute altitude. Ils sont réfléchis par l'eau (5%), par l'herbe et surtout par la neige (85%).

 

Ils ont une longueur d' onde relativement longue, de ce fait ils pénètrent dans les couches profondes de la peau, ils représentent à eux seuls 95% du rayonnement UV  qui atteint la surface de la terre.

Ils sont responsables de l'effet bronzage immédiat, du vieillissement de la peau et de l'apparition de rides en dégradant le collagène et en détruisant l'élastine. Dans les cellules ils sont responsables de l'apparition de radicaux libres, très dommageables pour celles-ci. Ils sont dangereux pour les yeux des enfants dont le cristallin ne joue que partiellement son rôle de filtre. Chez le nourrisson 90% des UV-A atteignent la rétine et encore 60% avant l'âge de treize ans. A partir de 20 ans le cristallin arrête les UV-A presque à 100%.

 

Ils sont de longueur d'onde moyenne, ils ne pénètrent pas au-delà des couches superficielles de la peau.

Ils sont responsables du bronzage et de brûlures à retardement (coups de soleil et inflammation). De fortes intensités d'UV-B sont aussi dangereuses pour les yeux. En revanche ils sont bénéfiques pour certaines maladies de la peau (psoriasis...) et très importants pour la synthèse de la vitamine D indispensable à de nombreuses fonctions de l'organisme outre la fixation du calcium sur les os.

 

Ils sont de coute longueur d'onde, ce sont les plus nocifs, mais ils sont complètement filtrés par la couche d'ozone de l'atmosphère et n'atteignent pas théoriquement la surface de la terre.

 

Nos différences face au soleil

Le bronzage est un phénomène par lequel la peau prend une couleur plus sombre en réaction à l'exposition à un rayonnement ultraviolet.

Le mécanisme du bronzage est double; d'une part les kératinocytes, cellules de la couche superficielle de la peau,  vont se multiplier et la rendre plus épaisse donc moins perméable aux UV; d'autre part les mélanocytes produisent la mélanine qui a la propriété d'absorber les UV et donc de protéger la peau.

C'est ce processus qui donne cette teinte mate, dorée, brune spécifique au bronzage. Toutefois, tous les individus n'ont pas la même sensibilité à l'exposition au soleil et dans leur capacité à bronzer, notamment en fonction du degré de pigmentation de leur peau. On les classe selon la réaction de leur peau lors d'une exposition solaire: c'est le phototype.

 

Réaction au soleil: ne bronze pas, attrape systématiquement des coups de soleil.

Type: peau très claire, taches de rousseur, cheveux blonds ou roux.

 

Réaction au soleil: bronze difficilement, attrape souvent des coups de soleil.

Type: peau très claire, cheveux blonds ou châtains, des taches de rousseur apparaissent au bronzage, yeux clairs.

 

Réaction au soleil: bronze progressivement, a parfois des coups de soleil.

Type: peau claire, cheveux blonds foncés ou châtains.

 

Réaction au soleil: attrape peu de coups de soleil, bronze bien.

Type : peau mate, cheveux châtains ou bruns, yeux foncés.

 

Réaction au soleil: a très rarement des coups de soleil, bronze très facilement.

Type: peau foncée, yeux foncés.

 

Réaction au soleil : n'a jamais de coups de soleil.

Type : peau noire.

Pour que le soleil reste un plaisir

Nous connaissons tous les bienfaits du soleil: il dope le moral, favorise la synthèse de vitamine D, nous donne bonne mine avec ce teint hâlé qui sent si bon les vacances. Pour en profiter pleinement,  il est impératif de respecter un ensemble de précautions constituant une protection efficace contre les risques solaires:

 

Recommandations

Soyez très prudent au soleil, surveillez votre peau, si vous détectez une anomalie, une tache, un grain de beauté aux contours irréguliers ou qui change d'aspect rapidement (forme, taille, couleur), consultez rapidement votre médecin traitant ou un dermatologue pour effectuer un dépistage. Sachez que toutes les années au mois de mai un dépistage gratuit est proposé par certains dermatologues.

Certains médicaments sont photosensibilisants, c'est à dire qu'ils augmentent la sensibilité de la peau aux rayonnements UV et provoquent donc des brûlures. En cas de traitement médicamenteux n'hésitez pas à consulter votre pharmacien pour savoir si vous pouvez vous exposer sans risque.

Tous les articles du dossier